Life

Studies of Philosophy at UCL in Belgium.

Autodidact photographer.

Installation in 2002 of a studio dedicated to the shooting still life.

Working first in argentic with large format view camera before moving to the digital shooting at very high resolution.

 

Artist's statement

My photographic work aims to demonstrate meaning. The most possible meaning. My subjects are literary, poetic or philosophical book works. I want to give an art representation of their thought. Books are similar to living entities that are characterized by a personality, a presence, a word. To do their portraits, it is essential to firstly undertake an in-depth study. This involves to analyse the work, to know its author, to consider critical or philosophical comments it may have generated. Then, the book-object prescribes a scenography of shapes and colours, of textures and tints, of postures and accessories. Each element is the subject of shooting before being processed in a digital environment. The appearance of the book that has been contextualized produces an aura in a meaning close to that given by Walter Benjamin. A fascination may result from this encounter with the being of thinking of which book is the flesh envelope. The reader or not reader feels a presence when a sense of deference seizes him. To restore the aesthetic dimension of a work written by a genius author imposes a strong requirement. Novels or essays form large and complex sets of concepts. A specific language must be found to give them a formal expression. My photographic compositions produce meaning through balances, connections, heaviness and movements. Abstraction becomes a signification. The object becomes an idea. The drawing becomes a structure. My artistic motivation is to investigate the field of correspondence between signifier and signified.

 

 

Démarche d'artiste

Au départ de mon acte photographique réside la volonté de montrer du sens. Le plus de sens possible. Mes sujets sont des ouvrages littéraires, poétiques ou philosophiques. Je veux donner une représentation plastique à la pensée qu’ils contiennent. Les livres sont comme des entités vivantes que caractérisent une personnalité, une présence, une parole. Pour faire leur portrait, une étude préalable approfondie est indispensable. Celle-ci consiste à analyser l’œuvre, connaître son auteur, étudier les commentaires critiques ou philosophiques qu’elle a pu susciter. Ensuite, le livre-objet dicte une scénographie des formes et des couleurs, des textures et des teintes, des postures et des accessoires. Chaque élément fait l’objet d’une prise de vue avant d’être traité dans un environnement numérique. L’apparition du livre contextualisé dégage une aura dans un sens proche de celui donné par Walter Benjamin. Une fascination peut résulter de cette rencontre avec l’être de pensée dont le livre constitue l’enveloppe charnelle. Le lecteur ou le non lecteur ressent une présence lorsqu’un sentiment de déférence le saisit. Restituer la dimension esthétique d’une œuvre écrite par un auteur de génie impose une exigence forte. Romans ou essais forment des ensembles conceptuels vastes et complexes. Un langage spécifique doit être trouvé pour leur donner une expression formelle. Mes compositions photographiques produisent du sens au travers des équilibres, correspondances, pesanteurs et mouvements. L’abstraction se fait signification. L’objet se fait idée. Le dessin se fait structure. Ma motivation d’artiste est de défricher un peu plus le champ de la correspondance entre signifiant et signifié.

 

 

 

Citation

 

"Le livre photographié, à la fois objet et contenu, constitue une expérience pour l'œil et pour l'esprit. Ma vision du livre, contenue dans le travail plastique de sa représentation, est le produit d'une double exploration.

Le livre fait apparaître un excédent de sens face à l'objectif photographique. Il n'est pas aporie ou abime. Il n'est pas davantage une réalité nue. Le livre est promesse d'un monde. Il est trop plein. Il est civilisation, époque. Il est fiction ou réflexion. Il est la littérature. Il est la philosophie. Il est le savoir ou la poésie. Bref, il est manifestation de la pensée. Et sa nature unique d'objet qui déborde littéralement de sens lui confère un rôle particulier comme sujet photographié.

Devant mes photos, le spectateur est donc aussi lecteur. La mise en évidence de la valeur capitale du livre exige que forme et langage soient sur pied d'égalité."

Gauthier d'Ydewalle

 

Analyse

 

Je photographie des livres en les immergeant dans une composition où les couleurs, les formes, les teintes, les mouvements, les postures ont pour vocation d'exprimer la nature profonde de l'œuvre littéraire, philosophique ou poétique qu'ils contiennent. C'est au fond la même démarche que celle d'un portraitiste. Il suffit pour l'envisager de comprendre que le livre n'est pas un objet inanimé mais bien, d'une certaine manière, un être vivant. Pour fonder cette idée du caractère vivant d'un ensemble de pensées lorsqu'elles sont présentées sous la forme d'un livre, ma démarche emprunte au concept philosophique de "noosphère".


SUITE DE l'article >>>